Projet de nouvelle constitution: les activistes de la société civile invite au président de renoncer.

Les jeunes de la société civile se disent déterminer pour déjouer toute idée de modification de la constitution. Face à la presse ce mardi, ils ont à travers une déclaration, interpellé le président de la République à sursoir à tout projet de troisième mandat car disent-ils , la réalisation d’un tel projet ne va pas sans conséquence.

Pour les conférenciers, le peuple de Guinée a réalisé sa première alternance démocratique de son histoire en 2010, à sa tête Alpha condé. Qui selon eux devrait quitter au pouvoir par la grande porte. Par ailleurs, ils n’ont pas aussi manqué de signaler que son entourage veut qu’il s’éternise au pouvoir.

Prenant la parole à cette occasion Oumar Sylla membre du Front National pour la Défense de la Constitution déclare que : « son entourage a voulu entreprendre une révision constitutionnelle, avant de se rendre compte avec dépit, une telle révision est illégale dans le cadre de la loi fondamentale en vigueur… dans la toute dernière ligne droite du dernier mandat du président Alpha Condé, ne sont qu'un écran de fumée pour masquer les manipulations dont l'unique et seul objectif est de maintenir Alpha Condé à vie ».

 Ces jeunes de la société civile préviennent que la modification de la constitution pourrait entrainer des conséquences néfastes. Ils invitent les citoyens à œuvrer en faveur du respect de la loi.

Selon Oumar Sylla : « la réalisation d'un tel projet satanique est au détriment de la paix en Guinée et qui resterait à une grave répression du processus de démocratisation du pays et ne restera pas sans conséquences. Mais nous avons déjà pris toutes les dispositions pour documenter tout ce que vous faites et que ces dispositions vont continuer à être renforcé pour assurer que l'air de l'impunité soit révolue à jamais ».

Pour terminer,  ces jeunes ont invité le président de la République à ne pas écouter les sirènes révisionnistes. Ce qui selon eux permettra au pays de connaitre une alternance dans la paix et la quiétude sociale.

 

Amina Condé pour lematinguinée.com