Stat View International : ‘’ 80% de guinéens sont mécontents de la gestion économique du gouvernement en Guinée’’

Avec le thème ‘’ Diffusion des données sur la pauvreté vécue, l’économie, la gouvernance local et l’accès à l’électricité en Guinée’’,  Stat View International à travers son Directeur Général Aliou Barry, a présenté à la presse ce mercredi, 08 août  2018 à la MDP, le 1er atelier de dissémination des résultats d’Afro Baromètre, réalisé au mois de mai 2017. Mais, tenez-vous bien ! Le constat est amer.

Pardomaines d’activités citées en haut, le Directeur Général  de Stat View International Aliou Barry, a peint la situation comme suit: 2/3 de la population guinéenne déclare que leur condition de vie est mauvaise, la pauvreté bat son plein à tous les niveaux ; 69% des guinéens ont manqué de nourriture ; 52% des guinéens disent qu’ils n’ont plus d’espoir. C’est pourquoi d’ailleurs, les jeunes partent vers l’immigration à la recherche d’eldorado en Europe; 96% de guinéens disent qu’ils ont manqué d’argent au cours de l’année; 96 % de guinéens disent qu’ils ont manqué de l’eau potable ; 73% disent qu’au cours de l’année, ils ont manqué de soins adéquat ; ainsi de suite.
En matière de la gestion économique par le gouvernement, d’après le Directeur Général de Stat View International, à l’issue de l’enquête réalisée en 2017 par son institution, 80% des guinéens disent qu’ils sont mécontents de la gestion économique du gouvernement en Guinée. « Et, la pauvreté touche beaucoup plus le milieu rural mais, entre les hommes et les femmes, la pauvreté touche beaucoup plus les femmes  que les hommes en République de Guinée. A l’heure qu’il fait, 64% des guinéens disent que leur condition de vie est très mal », explique Aliou Barry, Directeur Général de Stat View International, tout en précisant que,  ce phénomène de la pauvreté  commence à beaucoup plus s’urbaniser en milieux urbains.
Expérience de la pauvreté vécue !
Le graphique est beau mais, il est complexe, à en croire un des  membres de Stat View International. Avant de précise qu’il y a  les gens qui ont vraiment les moyens, les pauvres occasionnels, les très pauvres et les pauvres. Selon Barry, ceux qui sont mieux antis, qui n’ont vraiment pas connu de la pauvreté, ont passé de 5% en 2015 à 1% en 2017. « Cela montre à suffisance que, c’est une bonne approche pour le gouvernement de lutter contre la pauvreté en Guinée. Ceux qui sont très pauvres, passent de 31% en 2015 à 45% en 2017. Donc, parmi des guinéens qui sont très pauvre, la pauvreté s’est aggravée de plus. C’est vrai, si la pauvreté frappe la Guinée dans l’ensemble mais, ceux qui sont à l’abri sont vraiment en train de se mettre à l’abri et, par contre, ceux qui sont pauvre sont en train de devenir pauvre du jour au lendemain. En Guinée, 24% de guinéens jugent que la gestion de l’économie est bien contre 74% », informe Aliou Barry, Directeur Général de Stat View International
L’électricité demeure un problème majeur en Guinée !
Selon Mansa Guilavogui, chargé des données à Stat View International, cette thématique d’électricité est  vraiment une denrée rare. Les résultats prouvent à suffisance. « En 2017, 68% des guinéens n’ont pas d’électricité dans leur zone d’habitation ; cette proportion était 69% en 2015 et 61 en 2013 ; le milieu rural est le plus affecté par le déficit d’électricité avec 94% de la population dans « jus » contre 14% en zone urbaine», indique Mansa Guilavogui, chargé des données à Stat View International, lors d’une conférence de presse tenue ce mercredi à Conakry.
Bangoura Younoussa