Sydia Touré sur inéligibilité de la Guinée au MCC : ‘’C'est un échec total de la part du gouvernement''

Lors du conseil des Ministres du jeudi, 15 avril 2021, le Ministre en charge des investissements et du partenariat public-priver a informé le gouvernement de l'inéligibilité de la Guinée au Millénium Challenge Corporation (MCC). Ministre Curtius a expliqué cela par le fait que la Guinée n'a remplit tous les critères d'éligibilité, notre pays a remplit 09 sur les 20 critères. Cette situation a fait perdre à la Guinée plus de 500 mille dollars US.

Invité dans l'émission les Grandes Gueules du mardi, 20 avril, le leader de l'Union des forces républicaines (UFR) ne s'est pas passé sur le dos de la cueilleur. Sydia Touré a déclaré que c'est un échec pour le gouvernement guinéen dû à sa mauvaise gouvernance.

« Nous perdons de l'argent qui nous était destine simplement par la faute de la gouvernance dans notre pays. Il faut dire que nous avons échoué notamment sur les points sur la démocratie et tout qui s'en suit mais cela nous fait perdre beaucoup d'argent. Je pense que c'est l'occasion pour certains caciques du gouvernement guinéen de savoir que ce qu'ils font dans notre pays, le refus d'accorder la liberté de parole, le refus d'accorder la liberté de manifester, des tueries qui ont été faits tout cela à des conséquences. C'est une des conséquences alors cela ne peut pas se faire gratuitement et c'est très cher payé pour les guinéens dans la mesure où l'argent est gratuit et qu'il va dans les secteurs qui sont porteurs de croissance, porteur d'amélioration des conditions de vie de la population. C'est un échec total de la part du gouvernement », a t-il déclaré.

Contrairement au gouvernement qui récuse les différents rapports des ONG internationales sur la violation des droits de l'homme en Guinée, le leader de l'UFR  soutient que ces organisations relate les faits sur le terrain. Il ajoute que le gouvernement guinéen a fait de sa population un gibier de chasse.

« Qu'est-ce que vous voulez que les organisations non gouvernementales fassent, elles signalent exactement ce qui se passe dans le pays. Et puis n'oublie pas que la notation là date de 2020, si on les rapportent 2021nous allons tombé plus bas que ça encore. Il faut que le gouvernement guinéen reconnaisse qu'il y a un prix à payer par rapport aux comportements qu'ils ont adopté et de ce qui fait, ils ont transforme leur population en gibier de chasse, c'est ce que nous venons de voir à Kouroussa. Il faut arrêter cela, tout ceci compte, c'est de l'argent gratuit les gens sont prêt a vous donner mais conditionnalités sont là, il faut les respecter », a mentionné le président de l'UFR.

 

 

 

Mohamed Diakité.