Trafic d’être humain : un ressortissant léonais arrêté avec plusieurs documents de voyage

Les services spéciaux de lutte contre la drogue et le crime a presenté ce vendredi 14 juin 2019, aux médias est  considéré  comme trafiquant international d’être humain arrêté le 04 juin dernier au quartier Gbessia-Cité de l’Aire dans une maisons de luxe avec 4 jeunes filles léonaise qui venaient fraichement de Freetown  à son compte.

Selon le Secrétaire général adjoint des services spéciaux anti-drogue et crime organisé, le contrôleur général de police Sékou Mohamed Diakité : « au cours de notre enquête, nous avons encore découvert des documents guinéens très importants notamment dix certificats de visite contre visite et dix casiers judiciaires. Nous avons également découvert un cahier dans lequel est mentionné le départ de 56 filles léonaises et bissau-guinéennes. Dans la même maison, nous avons trouvé des produits contraceptifs. Tous ces éléments ont été saisis et placés sous scellés. Selon nos informations, ces filles devaient aller dans les pays du Golf précisément à Oman, proche de Pakistan »

Interrogé sur son interpellation Mohamed Lamine koruma de nationalité sierra-léonaise nie à bloc les faits qui lui sont reprochés malgré qu’il a été retrouvé sur lui 22  passeports dont 6 léonais et 16 Bissau-guinéens, il n’a reconnu  que  celui de sa sœur : « les hommes du colonel Moussa Tiégboro Camara ont été chez moi. Après la perquisition, ils n’ont rien trouvé de compromettant. Je ne reconnais que mon document et celui de ma sœur. Je ne sais pas comment les autres documents sont arrivés chez moi. Je rappelle à cet effet qu’il y avait quelqu’un d’autre dans la maison avant moi. En tout cas, ma principale activité est d’aider mes compatriotes léonais qui arrivent à Conakry pour des achats. Je n’assiste personne pour voyager ».

Selon Sékou Mohamed Diakité, ,  depuis le 1er janvier 2019, ceci est le 19ème réseau de trafic d’être humain et de migrant démantelé par les services de Moussa  Tiégboro.

Alphonse Y