Tueries à Conakry : INIDH demande l’ouverture d’une enquête...

Lors d’une sortie médiatique, ce jeudi le président de l’Institution Nationale Indépendante des Droits Humains (INIDH), Alia Diaby s’est prononcé sur la mort de deux jeunes ce mercredi à Conakry,  en marge de la ville morte appelée par l’opposition républicaine.

Tout en condamnant l’attitude des personnes qui sont à l’origine de ces différentes ‘’tueries’’, Alia Diaby a demandé l’ouverture très rapidement d’une enquête pour traduire les coupables devant les tribunaux.
« Pour ces deux nouvelles victimes, nous regrettons et c’est une violation du droit fondamental à la vie. Au-delà de ça, comme les événements se sont produits hier (mercredi), nous sommes en train de documenter. S’il s’avère que ce sont les éléments de l’armée qui ont tiré sur les intéressés, ce n’est pas normal, c’est une situation anormale, irrégulière et inacceptable.  Nous demandons que les responsabilités soient situées. Ce que nous pouvons, c’est de regretter et de demander que cela s’arrête et que les responsables soient connus, identifiés, sanctionnés à la hauteur de leur forfaiture », indique Alia Diaby, tout en regrettant  les cas de tueries enregistrées ce derniers temps à Conakry.

Younoussa Bangoura