Violences à Conakry : le Gouverneur Mathurin Bangoura rencontre les chefs de quartiers

Depuis quelques temps, la sécurité  des citoyens est menacée  à Conakry. En moins de deux semaines, on a enregistré trois morts  à Wanindara, en haute banlieue de Conakry, suite à la manifestation  pacifique de l’opposition républicaine non autorisée par les autorités. Face à cette situation, le Gouverneur de la ville de Conakry, le Général de Brigade Mathurin Bangoura  a rencontré les chefs quartiers des cinq communes ce vendredi au Gouvernorat, pour trouver une solution idoine face à  ce fléau  dans lequel les populations de Conakry sont plongées.

Ils étaient nombreux parmi les chefs de quartiers qui ont   répondu  l’appel de Mr le Gouverneur ce vendredi au Gouvernorat. Et, un seul point était à l’ordre du jour. Il s’agit de la violence qui prévaut actuellement dans la citée.  En temps qu’autorité de la ville de Conakry, le gouvernorat a décidé de réunir tous les chefs de quartiers, les  acteurs notamment des syndicats des transporteurs, les syndicats de l’éducation afin de parler de cette situation qui prévaut actuellement. Il ya combien de morts en l’espace de deux semaines ? S’interroge Mr le Gouverneur de la Ville de Conakry.
« Donc, nous nous dit que les autorités que nous sommes étaient interpellé par rapport à cette situation. Voilà pourquoi, nous avons demandé à ces chefs de quartiers de se réunir, pour voir quelles sont les dispositions que nous allons prendre afin qu’on puisse trouver une solution à cette situation. Les débats qui ont été encourageant.  Et nous invitons les chefs de quartiers à s’impliquer davantage, pour lutter contre l’insécurité à Conakry. Et dans la semaine prochaine, il est question pour nous, de faire appel non seulement aux politiciens (à partir du mardi) ; on va faire venir des politiciens, des services de sécurités  etc  afin qu’on essaye au tour de la table, pour parler de la ville de Conakry. Parce que, la situation qui prévaut aujourd’hui, elle est vraiment une situation qui est amer. Tous les jours, on parle des morts par balles.  Puisque la sécurité est interpellée. C’est pour cette raison que,  nous avons demandé que tout le monde vienne pour qu’on puisse s’échanger », indique Mathurin Bangoura, Gouverneur de la Ville de Conakry à la presse, qu’il invite de véhiculer les messages dans le bon sens.
Parce que, dit-il, si le message n’est pas bien véhiculé, ça va pousser la population à un désordre. « Je profite de cette occasion, à inviter la presse de travailler avec nous sur cette question, pour le bonheur des citoyens », martèle Gouverneur de la Ville de Conakry à la presse.
Younoussa Bangoura pour lematinguinée.com