Afrique

Guinee Bissau/ La presse Bissau-guinéenne dit que Tigui Mounir est une fausse première dame

Nous avons reçu un démenti de la cellule de communication du président élu de la Guinée Bissau concernant la guinéenne Tigui Mounir Camara qui se fait passer sur Facebook pour l’épouse du président élu de la Guinée Bissau. Voici l’intégralité du communiqué.

Démenti :

L'opposant Umaro Sissoco Embalo élu président de la Guinée-Bissau

L'ancien général et ex-Premier ministre Umaro Sissoco Embalo a été élu dimanche président de la Guinée-Bissau avec 53,55 % des voix face à son rival Domingos Simões Pereira. Ce dernier conteste les résultats et dénonce une "fraude électorale".

La justice ivoirienne condamne Charles Blé Goudé à 20 ans de prison

L'ex-chef des Jeunes patriotes ivoiriens Charles Blé Goudé a annoncé lundi 30 décembre à l'AFP avoir appris sa condamnation à vingt ans de prison par la justice ivoirienne lors d'une audience à Abidjan le même jour.

La justice ivoirienne a condamné Charles Blé Goudé par contumace à « 20 ans de prison, 10 ans de privation de ses droits civiques, 200 millions de francs CFA » de dommages et intérêts à verser aux victimes, a expliqué L'ex-chef des Jeunes patriotes ivoiriens à l’AFP, précisant que le tribunal a en outre délivré un mandat d'arrêt contre lui.

Burkina Faso : l'organisation État islamique revendique l'attaque d'Arbinda

Le groupe État islamique a revendiqué, vendredi, dans un communiqué l'attaque contre un détachement militaire à Arbinda, dans le nord du Burkina Faso, perpétrée en début de semaine. Le pays est en proie à des violences jihadistes depuis 2015.

Les djihadistes de la Province d'Afrique de l'Ouest de l'État islamique (PAOEI) ont revendiqué dans un communiqué diffusé, vendredi 27 décembre, l'attaque perpétrée dans la nuit de mardi à mercredi contre un poste militaire situé dans le nord du Burkina Faso, qui a coûté la vie à sept soldats et 35 civils.

Nouvelle attaque au Burkina Faso, une "dizaine" de soldats tués

Une dizaine de soldats burkinabés ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi lors d'une attaque contre un détachement militaire à Hallalé, dans le nord du Burkina Faso, quelques seulement après l'attaque d'Arbinda.

Le Burkina Faso de nouveau touché. Une dizaine de soldats burkinabés ont été tués, dans la nuit du mardi 25 au mercredi 26 décembre, lors d'une attaque contre un détachement militaire à Hallalé.

"Une patrouille du détachement militaire de Namssiguia a été attaquée dans la nuit de mardi à mercredi", a déclaré une source sécuritaire.

Burkina Faso : au moins 80 "terroristes" tués dans une attaque dans le nord du pays

Des groupes armés terroristes ont attaqué les forces burkinabè ce 24 décembre au matin à Arbinda dans la province du Soum, au nord du pays. Un appui aérien a permis de repousser les assaillants. Au total, 35 civils ont perdu la vie, sept militaires ont été tués et au moins 80 assaillants abattus.

Niger/L e président Macron s'incline devant les sépultures des militaires tombés à Inates

C’est devant deux régiments de soldats français et nigériens qui lui rendaient les honneurs que le président Macron s’est incliné sur les tombes des soldats morts à Inates le 10 décembre. Un geste apprécié par les Nigériens.

Au Niger, 71 soldats tués dans une attaque jihadiste contre un camp militaire

L'armée nigérienne a subi mardi ses plus lourdes pertes depuis qu'elle est confrontée au défi jihadiste lors de l'attaque du camp d'Inates, dans l'Ouest, qui a fait 71 morts. Le sommet entre la France et les pays du Sahel, prévu le 16 décembre, a été reporté "début 2020".

Niger: une base de l’armée attaquée à Agando à la frontière malienne

Une attaque a eu lieu ce lundi matin contre une base de l’armée au nord de Tahoua du côté de la frontière malienne. C’est la garnison d’Agando qui a été touchée.

L’attaque kamikaze, qui devait ouvrir des brèches dans les murs de la défense du camp d’Agando, s’est produite tôt le matin. Le véhicule a explosé devant le camp militaire, bien défendu par les forces nigériennes. Un bilan provisoire fait état d’un soldat tué et cinq autres blessés. Ils doivent être évacués du camp par voie d’hélicoptère sur l’hôpital de référence de Niamey.

Au Burkina Faso, 14 morts dont "des enfants" dans l'attaque d'une église protestante

Au moins 14 fidèles dont "des enfants" ont été tués dimanche, dans l'est du Burkina Faso, lors de l'attaque d'une église protestante pendant un service religieux. Quatorze fidèles, dont "des enfants", ont été tués, dimanche 1er décembre, pendant un service religieux lors de l'attaque d'une église protestante à Hantoukoura (est du Burkina Faso), localité de la commune de Foutouri, frontalière du Niger, a indiqué une source sécuritaire.

Pages