Afrique

Au Sénégal, le coronavirus réduit la fête de l'indépendance à peau de chagrin

Le 60e anniversaire de l’indépendance du pays, ce 4 avril, est organisé dans le contexte de la lutte contre le coronavirus : les festivités prévues ont été annulées et la célébration sera réduite au strict minimum.

Pas de traditionnel défilé militaire… Cette année, la fête nationale sera réduite à une « prise d’armes », prévue ce samedi matin, à 10 heures, dans la cour d’honneur du palais présidentiel à Dakar. Elle sera suivie de l’hymne national. Cérémonie sobre, en présence du ministre des forces armées, et des autorités militaires.

 

Égypte: l'ancien président Hosni Moubarak est mort

L’ancien raïs égyptien Hosni Moubarak, renversé par le soulèvement populaire du Printemps arabe de 2011, vient de décéder à 91 ans.

Passage de témoin à l'UA: de Sissi à Ramaphosa, un changement de style

L’UA est désormais présidée par le  président sud-africain Cyril Ramaphosa pour un an. Hier, l'Égyptien Abdel Fattah al-Sissi lui a passé le relais lors de la cérémonie d’ouverture.

L’hymne de l’Union africaine retentit dans la salle Nelson-Mandela. À la tribune, devant un parterre de chefs d’État, de ministres et de diplomates, l'Égyptien Abdel Fattah al-Sissi dit sa fierté d’avoir présidé l’organisation panafricaine avant de passer le témoin à Cyril Ramaphosa.

L'ancien président du Kenya Daniel arap Moi est mort

L’ancien président Daniel arap Moi, qui a dirigé le Kenya d’une main de fer entre 1978 et 2002, est décédé mardi matin à l’âge de 95 ans. L'actuel président Uhuru Kenyatta a ordonné que le pays observe un "deuil national" jusqu'aux funérailles.

"C'est avec une profonde tristesse que j'annonce le décès d'un grand homme d'État africain, Son Excellence Daniel Toroitich Arap Moi, le deuxième président du Kenya", a indiqué l'actuel président Uhuru Kenyatta, en déplacement aux États-Unis, dans une "proclamation présidentielle" écrite.

Guinee Bissau/ La presse Bissau-guinéenne dit que Tigui Mounir est une fausse première dame

Nous avons reçu un démenti de la cellule de communication du président élu de la Guinée Bissau concernant la guinéenne Tigui Mounir Camara qui se fait passer sur Facebook pour l’épouse du président élu de la Guinée Bissau. Voici l’intégralité du communiqué.

Démenti :

L'opposant Umaro Sissoco Embalo élu président de la Guinée-Bissau

L'ancien général et ex-Premier ministre Umaro Sissoco Embalo a été élu dimanche président de la Guinée-Bissau avec 53,55 % des voix face à son rival Domingos Simões Pereira. Ce dernier conteste les résultats et dénonce une "fraude électorale".

La justice ivoirienne condamne Charles Blé Goudé à 20 ans de prison

L'ex-chef des Jeunes patriotes ivoiriens Charles Blé Goudé a annoncé lundi 30 décembre à l'AFP avoir appris sa condamnation à vingt ans de prison par la justice ivoirienne lors d'une audience à Abidjan le même jour.

La justice ivoirienne a condamné Charles Blé Goudé par contumace à « 20 ans de prison, 10 ans de privation de ses droits civiques, 200 millions de francs CFA » de dommages et intérêts à verser aux victimes, a expliqué L'ex-chef des Jeunes patriotes ivoiriens à l’AFP, précisant que le tribunal a en outre délivré un mandat d'arrêt contre lui.

Burkina Faso : l'organisation État islamique revendique l'attaque d'Arbinda

Le groupe État islamique a revendiqué, vendredi, dans un communiqué l'attaque contre un détachement militaire à Arbinda, dans le nord du Burkina Faso, perpétrée en début de semaine. Le pays est en proie à des violences jihadistes depuis 2015.

Les djihadistes de la Province d'Afrique de l'Ouest de l'État islamique (PAOEI) ont revendiqué dans un communiqué diffusé, vendredi 27 décembre, l'attaque perpétrée dans la nuit de mardi à mercredi contre un poste militaire situé dans le nord du Burkina Faso, qui a coûté la vie à sept soldats et 35 civils.

Nouvelle attaque au Burkina Faso, une "dizaine" de soldats tués

Une dizaine de soldats burkinabés ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi lors d'une attaque contre un détachement militaire à Hallalé, dans le nord du Burkina Faso, quelques seulement après l'attaque d'Arbinda.

Le Burkina Faso de nouveau touché. Une dizaine de soldats burkinabés ont été tués, dans la nuit du mardi 25 au mercredi 26 décembre, lors d'une attaque contre un détachement militaire à Hallalé.

"Une patrouille du détachement militaire de Namssiguia a été attaquée dans la nuit de mardi à mercredi", a déclaré une source sécuritaire.

Burkina Faso : au moins 80 "terroristes" tués dans une attaque dans le nord du pays

Des groupes armés terroristes ont attaqué les forces burkinabè ce 24 décembre au matin à Arbinda dans la province du Soum, au nord du pays. Un appui aérien a permis de repousser les assaillants. Au total, 35 civils ont perdu la vie, sept militaires ont été tués et au moins 80 assaillants abattus.

Pages