Afrique

Nigeria : le gouvernement confirme l’enlèvement par Boko Haram de 110 écolières à Dapchi

Après six jours de silence et de confusion, le gouvernement nigérian a finalement confirmé dimanche la disparition de 110 jeunes filles à Dapchi, dans le nord-est du pays, après l'attaque de leur école par des membres supposés du groupe jihadiste Boko Haram.

Fusillade en Floride : Donald Trump envisage le port d'arme pour les enseignants

Mercredi lors d'une réception à la Maison Blanche de lycéens ayant vécu les fusillades dans leur établissement, le président américain Donald Trump s'est dit favorable au port d'armes pour les enseignants.

Drogba, Mbappé… les grands noms du football à l’Élysée, à l’occasion de la visite de George Weah à Paris

Pour son premier déplacement hors d'Afrique après son élection, le président libérien George Weah a choisi la France. Il sera reçu par le chef de l'État français Emmanuel Macron, pour un déjeuner de travail à l'Élysée, en présence de nombreuses personnalités du monde du football, comme Didier Drogba et Kylian Mbappé.

Afrique du sud/Zuma démissionne, Ramaphosa prend les rênes du pays

La fin du feuilleton Zuma. Après des semaines de confrontation avec son parti, le Congrès national africain (ANC), le président Jacob Zuma a annoncé sa démission ce mercredi dans un discours d'adieu. Une décision que le parti attendait depuis des mois, pressé de tourner la page d'un règne de neuf ans, terni par les scandales de corruption. Cyril Ramaphosa devrait le succéder vendredi, selon le parti.

Présidentielle au Mali : le Premier ministre promet des moyens pour sécuriser le centre du pays et la présidentielle en juillet prochain

Soumeylou Boubeye Maïga, le Premier ministre malien, en visite dimanche dans le centre du pays, a promis tous les moyens nécessaires pour la sécurisation de cette région et assuré que le premier tour de l'élection présidentielle se tiendrait le 29 juillet.

Le président Français Emmanuel Macron en Tunisie pour soutenir la démocratie

 

Après sa tournée de novembre, Emmanuel Macron retourne sur le continent africain : avant le Sénégal en fin de semaine, il sera en Tunisie ce mercredi et jeudi. C'est sa première visite dans le pays depuis l'élection du président français. Elle intervient dans un contexte tendu.

La maison blanche lève l'interdiction visant les réfugiés de 11 pays

Les Etats-Unis ont levé lundi l'interdiction d'entrée sur le territoire américain qui ciblait des réfugiés de 11 pays, mais ont en contrepartie durci leurs conditions d'admission, a indiqué le département de la Sécurité intérieure (DHS) dans un communiqué.
Les responsables américains n'ont pas dévoilé la liste des pays concernés, mais il s'agirait de l'Egypte, l'Iran, l'Irak, la Libye, le Mali, la Corée du Nord, la Somalie, le Soudan du Sud, le Soudan, la Syrie et le Yémen, selon les indications d'organismes s'occupant de réfugiés.

Liberia: le nouveau président George Weah a prêté serment

L’ancienne star du football africain, George Weah, et la vice-présidente Jewel Howard Taylor prêtent serment, au complexe sportif Samuel Kanyon Doe, à Paynesville, à l’est de la capitale Monrovia.

Cependant plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement du continent ont fait le deplacement pour assister à la cérémonie d'investiture de George Weah. Ce dernier s'est félicité de cet élan de reconnaissance à son endroit.

L'an un de Donald Trump au pouvoir/ses faits marquants

Le 20 janvier 2017, Donald Trump prête serment devant le Capitole à Washington, devient le 45e président des Etats-Unis et proclame : « Ensemble nous rendrons sa force à l’Amérique. Nous rendrons sa richesse à l’Amérique. Nous rendrons sa fierté à l’Amérique. Nous rendrons sa sécurité à l’Amérique. Et, oui, nous rendrons sa grandeur à l’Amérique ». Un an, jour pour jour après son investiture, qu’a-t-il réalisé ? Rappel de quelques faits parmi les plus marquants de cette première année au pouvoir.

Nucléaire iranien: Trump reste dans l’accord mais lance un ultimatum

 

Donald Trump a décidé de ne pas changer de politique à l'égard de l'Iran, en tout cas pas dans l'immédiat : pas de retrait, mais de nouvelles menaces. Concrètement, le président américain confirme la suspension des sanctions économiques contre l'Iran, comme le prévoit l'accord, en revanche, il prévient, il s'agira de la dernière suspension et il exige maintenant un « accord » avec les Européens, dans les 4 prochains mois, pour dit-il « remédier aux terribles lacunes » du texte.

Pages