Education

Kankan : le secrétaire général du SLECG arrêté par le préfet Aziz Diop…

Cette information vient de nous parvenir. Cette nouvelle a été confirmée par le secrétaire général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée Aboubacar, Ibrahima Kalil Condé  Secrétaire général du SLECG de Kankan a été arrêté. Pour le moment, personne ne sait pourquoi ce syndicaliste a été arrêté à Kankan. Mais, il semblerait que, c’est sous l’ordre du Préfet de Kankan, Aziz Diop que ce syndicaliste a été arrêté

Grève des enseignants : les salaires de 4200 enseignants grévistes ont été gelés en octobre

La menace de l’Etat guinéen de geler le salaire de 4200 enseignants n’ayant pas donné les cours au compte du mois d’octobre vient d’être mis en exécution depuis hier lundi 29 octobre 2018. L’annonce a été faite par Souleymane Keita, conseiller à la Présidence de la république, lors de son intervention sur les ondes des médias d’Etat. Il précise tout de même que  sa  sera de même en novembre prochain au cas ou ces derniers ne dispenseront pas les cours.

Grève des enseignants : les élèves de kountia dans la rue

La grève du  Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG)  déclenché  depuis l’ouverture des classes pour réclamer un salaire de base de 8 millions GNF continue a enregistré des mouvements de protestations des élèves à Conakry et en haute banlieue de la capitale. Ce lundi 29 octobre 2018, pour la première fois les élèves des établissements publics et privés de Kountia, dans la préfecture de Coyah, étaient  dans la rue pour demander le retour des enseignants titulaires dans les salles de classes

4éme semaine de la grève des enseignants : les cours n’ont toujours pas repris normalement à Kaloum.

La grève des enseignants libres et chercheurs de Guinée (SLECG) est rentrée dans sa  quatrième phase ce lundi 29 octobre 2018. Dans la commune de Kaloum, les cours n’ont  toujours pas repris normalement dans les établissements publics .C’est le constat fait par notre reporter sur le terrain.

Aboubacar Soumah menace : « Geler les salaires des enseignants jusqu’en 2020, cela ne ferra que durcir la situation »

Si vous voulez geler nos salaires jusqu’en 2020. Ces propos sont d’Aboubacar Soumah, secrétaire général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée, tenue à l’occasion de l’assemblée générale  du samedi dernier.

Lycée Donka : les élèves reclament le retour des enseignants titulaires

Les élèves du lycée Donka dans la commune de Dixinn ont manifesté  ce lundi 22 octobre 2018, pour reclamer  le retour des enseignants titulaires dans les salles de classes. Ces élèves qui ont pris  la direction du centre ville ont été dispersés à coup de gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre au niveau du pont 08 novembre.

Grève du SLECG : Aboubacar Soumah toujours dans ses bottes !

Effectivement, les élèves guinéens commencent à reprendre le chemin de l’école. Mais, ce qui reste clair, de Yomou à Koundara, en passant par Kankan, Labé via Kindia et Conakry, le système éducatif est paralysé. Jusqu’à présent, certaines écoles n’ont pas repris des cours.

Kaloum : reprise timide des cours.

Les cours ont timidement  repris ce lundi 15 octobre 2018, par endroit dans les établissements publics et privés dans la commune de Kaloum. C’est le constat fait par notre reporter dans certaines écoles du centre ville.

AG du SLECG : "La grève continue, c’est le lieu et l’occasion de vous dire merci d’avoir observé le mot d’ordre de grève", dixit Ourmar Tounkara

Le bureau exécutif  du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG)  comme promis  a effectivement tenu  ce samedi 13 octobre 2018, son assemblée générale à  son  siège sis à Donka dans la commune de Dixinn.  

Négociations autour de 8 millions : Oumar Tounkara répond à Kassory Fofana.

Depuis Fria, le premier ministre chef du gouvernement Ibrahima Kassory Fofana a dans sa communication précisé que  son gouvernement a déjà procédé à une augmentation de salaire de 40%, donc pas question de le faire maintenant faute de contrainte budgétaire. Suite à cette sortie médiatique, ce vendredi 12 octobre 2018, Oumar Tounkara du SLECG à  au  sortie de la négociation autour des 8 millions de GNF comme salaire de base a répondu aux propos tenus par le PM.

Pages