Faits divers

Déclaration : l’USTG et la CNTG exigent la libération immédiate du syndicaliste Cheick Touré

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi, l’inter-centrale syndicale CNTG-USTG constate la ‘’violation flagrante et permanente’’ des droits humains et syndicaux ainsi que les conventions fondamentales de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) ratifiées par la Guinée, suite à l’arrestation du syndicaliste Cheick Chérif Touré et conduit hier à la maison centrale de Conakry., sous l’ordre du procureur de la république près du tribunal de première instance Kaloum.

Affaire Cheick Touré : l’inter-central CNTG –USTG demande sa libération et dénonce les violations des droits humains.

Affaire Cheick Touré : l’inter-central CNTG –USTG demande sa libération et dénonce les violations des droits humains.
L’inter -centrale CNTG-USTG réunis ce jeudi 20 septembre 2018, à la bourse du travail a fait une déclaration pour demander  au gouvernement la libération du secrétaire général  des travailleurs du port, tout en dénonçant les violations des droits humains en Guinée. Ainsi, l’inter centrale  menace de se retirer  de tout processus de mise en place  d’une quelconque  feuille de route du dialogue social.

Affaire Port : Cheick Touré déféré à la maison d’arrêt de Conakry pour une détention provisoire (Avocat).

C’est désormais chose faite, le secrétaire général du port autonome de Conakry, Cheick Touré a été déféré ce mercredi 19 septembre 2018, à la maison d’arrêt de Conakry pour être placé en détention provisoire sous instruction du magistrat instructeur selon son avocat.

Affaire Port de Conakry : le syndicaliste Cheick Chérif Touré transféré à la maison centrale

Lle syndicaliste représentant de la CNTG au Port Autonome de Conakry, Cheick Chérif Touré est transféré ce mercredi, 19 Septembre 2018 à la maison centrale de Conakry. Il a été  accompagné par  son avocat Me Béa, le responsable syndical du Port de Conakry Cheick Chérif Touré passera sa première nuit à la sûreté urbaine de Conakry.

Crise à la Cour Constitutionnelle: « C’est la première étape de Tripatouillage de la constitution…», dixit Dr Ousmane Kaba

Depuis Paris la capitale française où il suit l’actualité de son pays à la loupe. Dr Ousmane Kaba à travers nos confrères des grands gueules, s’est exprimé ce mercredi, 19 Septembre 2018 sur la crise qui mine actuellement la Cour Constitutionnelle où presque l’ensemble des conseillers de l’institution sollicitent la destitution de Kèlèfa Sall, Président de ladite Cour Constitutionnelle.

HAC: le Directeur du Bureau de presse a reçu ce mercredi le nouveau chef service de la Communication de la Gendarmerie

Le nouveau Chef service de la Communication de la Gendarmerie, Adjudant Chef Tamba Sékou Kamano, ici à gauche sur photo, a été reçu ce mercredi, 19 septembre 2018, par   le Directeur du Bureau de presse de la HAC, Mr Yamoussa Touré. Le remplaçant du Colonel Mamadou Alpha Barry était venu se présenter et demander en même temps la bénédiction de la Haute Autorité de la Communication afin d’atteindre la mission qu’il lui a assigné par ses chefs hiérarchiques.  

Kaloum: les policiers empêchent le juge d’Instruction Diawara de mettre pied au tribunal

Le ridicule ne tue pas dans ce pays. Ce mercredi, 19 Septembre 2018, un acte insolite s’est produit au tribunal de première instance de Kaloum. Le juge d’instruction Mohamed Diawara, à peine de rentrer d’une formation en Allemagne, sur les instructions du procureur, a  été empêché par les policiers d’accéder dans son bureau. Pourtant, le rôle du juge d’instruction est très important.  C’est lui qui est chargé de traiter des dossiers, de voir si tels ou tels dossiers doivent être transmettre à l’audience. 

Audition de Cheick : les travailleurs dispersés à coup de gaz lacrymogènes.

Regroupés devant les locaux de la direction nationale de la police judiciaire où ils s’opposaient au déferrement de leur secrétaire et demandaient au TPI de kaloum, mais aussi demandaient la sa libération, les travailleurs du port autonome de Conakry viennent d’être dispersés à coup de gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre.

Cour Constitutionnelle : les forces sociales de Guinée apportent leur soutien à Kèlèfa Sall

Les forces sociales de Guinée, pour prouver leur détermination face à la tentative de destitution des conseillers de la Cour Constitutionnelle à l’encontre de Kèlèfa Sall, Président de ladite institution, une équipe de société civile guinéenne a rencontré Kèlèfa Salle ce mardi, 08 Septembre 2018, pour lui prouver leur soutien dans le conflit qui l’oppose avec les huit conseillers. Cette équipe était composée d’Abourahamane Sano de la PCUD, Sékou Koundiano de la Cellule Balai Citoyen et autres collègues de l’organisation.

Ousmane Gaoual à propos de la Cour Constitutionnelle: « il y a des rebelles à l’intérieur de l’institution... »

Malgré la condamnation des juristes, les activistes de la société civile et des hommes politiques,  on a l’impression que les huit (8) conseillers veulent s’opposer au peuple de Guinée ; ils comptent réellement mettre en place un nouveau Président à la tête de la Cour Constitutionnelle. Face à la crise dans laquelle la Cour Constitutionnelle est plongée, depuis quelques temps maintenant, le député Ousmane Gaoual Diallo s’est exprimé aujourd’hui sur cette question. Le député pense que, ces conseillers sont sûrs de quelques choses, du soutien du Chef de l’Etat et du gouvernement.

Pages