Faits divers

L’inter-centrale CNTG-UTSG et les forces sociales unissent leurs forces

L’inter-centrale  CNTG-UTSG  a reçu ce jeudi 12 juillet 2018, à la bourse  du travail, la visite des  forces sociales. L’objectif de cette visite consistait à soutenir l’inter-centrale afin de mettre en place une coordination pour lutter disent-ils contre l’injustice sociale
 

Lutte contre la fraude: EDG recrute le cabinet SEURECA…

Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de redressement du secteur de l’électricité, la direction de l’Electricité de Guinée (EDG) a recruté le cabinet SEURECA, pour mettre en place une stratégie de lutte contre la fraude  à l’EDG. Ce projet est  financé par la Banque Mondiale à hauteur de 75 millions de dollars dont 50 millions de dollars pour une première tranche et 25 millions de dollars pour une deuxième tranche.

Le Gouvernement guinéen ordonne la suppression des barrages non conventionnel

 Le Gouvernement guinéen a annoncé ce mercredi 11 juillet 2018 la suppression de plusieurs barrages sur les routes de l’intérieur du pays.Une mesure qui va certainement soulager la population guinéenne.

Alpha Ibrahima Keira corrigé par Mamadou Mansaré de la CNTG :

Dans sa récente sortie médiatique à la bourse du travail, Mamadou Mansaré s’est attaqué à certains cadres guinéens qu’il a traités de bandit à colle blanc et parmi eux il a fait allusion  au ministre de la sécurité et de la protection civile  Ibrahima Keira à qui il n’a pas fait  de cadeau.

Procès Paul Moussa et Cie : une exception d’incompétence du tribunal divise les avocats.

Le procès sur les détournements des deniers publics  et complicité contre Paul Moussa Diawara, ancien directeur général de l’office guinéen de publicité (OPG), et Sékou Camara, ancien directeur général de l’Office Guinéen des Chargeurs (OGC) et Inza Bayo DAF de l’OGP et  Mamadou Saliou Barry qui est lui en fuite  a repris ce mercredi 11 juillet 2018, au tribunal de première instance de Kaloum. Le procès   a été de nouveau renvoyé pour le 18 juillet 2018.

Guinée/une marche pacifique possible sans incident...

 
Ce mardi 10 juillet 2018 les forces sociales ont organisé une marche passifique dans le pays pour dénoncer la hausse du prix du carburant.
Bien vant le départ des marcheurs au carrefour de la Tannerie, les organisateurs s’activent à débarrasser la chaussée de quelques manifestants qui s’y aventurent.

Conakry : Me Chaick Sacko se réjouit de l’atelier sur la sixième journée de l’OHADA en Guinée

Le ministre d’Etat, ministre de la justice garde des Sceaux, Me Cheick Sacko a ouvert ce mercredi, 11 juillet 2018 à Conakry,  les travaux de la sixième journée de l’OHADA. Et, pendant trois jours des experts des Etats membres de cette organisation vont échanger sur le thème : ‘’Droit OHADA : Solution  du Recouvrement Efficace des Créances’’.

Marche des Forces Sociales: une marrée humaine contre l’augmentation du prix du carburant à Conakry

Des jeunes sont massivement sortis ce mardi, 10 juillet 2018 à Conakry, pour dénoncer la gestion du pouvoir Alpha Condé mais aussi, protester contre l’augmentation du prix du carburant par le gouvernement de 8.000GNF à 10 000 GNF par litre. Dans les cinq communes de Conakry, c’est une marrée humaine, composé de jeunes qui  s’est opposé au pouvoir d’Alpha Condé. De la Tannerie, en passant par Gbèssia Rondpoint via Cosa, Bembéto, Bonfi et Matam, des jeunes ont exprimé leur ras-le-bol au régime d’Alpha Condé et au gouvernement de Dr Kassory Fofana.

Lansana barrage : la gendarmerie jette du gaz lacrymogène sur les manifestants

Des femmes de Lansana barrage, dans la commune de Matoto sont aussi massivement sorties ce mardi, 10 juillet 2018 pour répondre à l’appel des forces spéciales, pour protester contre l’augmentation du prix du carburant à 10 000GNf par le gouvernement la semaine dernière. Nous apprend un correspondant d’une radio privée de la place, qui précise que de Lansanayah

Marche des forces spéciales: Dr Faya Millimono demande au gouvernement de diminuer le nombre des ministères

La marche des forces spéciales a commencé ce mardi 10 juillet 2018 à Conakry, pour réclamer la réduction du prix du carburant à 8.000GNF, récemment augmenté par le gouvernement guinéen à 10.000GNF. Cette décision a été applaudie par la population guinéenne, notamment la jeunesse qui est aujourd’hui oublié par le pouvoir en place. C’est pourquoi, des jeunes de Conakry sont sortis ce mardi pour exprimer leur ras-le-bol au régime d’Alpha Condé qui, depuis son arrivé au pouvoir en 2010, n’a rien fait pour sa population, dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations.

Pages