Politique

SIGUIRI/NORASSOBA : des violences pour la prise de fonction du nouveau maire

Des jets de pierres ont été enregistrés à la mairie de Norassoba ce Mardi 12 Février 2019, à l’occasion de la passation de service entre la nouvelle et l’ancienne équipe dirigeante du bureau exécutif de la commune. Selon Karinkan Doumbouya, deuxième vice maire, la passation initialement prévue à la marie, a finalement eu lieu à la cité sous la haute surveillance des forces de l'ordre et de sécurité. Il ajoute que la case d'un conseiller a été brûlé par les manifestants et que le siège de la commune a failli subir le même sort.

KANKAN : Vers l'installation du conseil communal

Sauf un changement de dernière minute, le bureau exécutif de la commune de Kankan sera installé ce mercredi 13 février 2019. C’est le résultat d’un consensus trouvé pour dissiper le tiraillement qui prévalu au sein du RPG-arc-en-ciel pour la désignation du président du conseil municipal. En effet, un camp, le conseil des sages de la ville, a pris la résolution de se retirer du choix des membres du conseil communal. Pour une question de préservation de la paix et de la quiétude sociale.

POLITIQUE : le RPG plus claire sur la révision constitutionnelle

 C’est dorénavant clair ! Le RPG-arc-en-ciel, parti au pouvoir, s’apprête à se restructurer avant d’engager la révision constitutionnelle. Cette idée autour de laquelle les cadres du parti entretenaient un flou artistique est clairement émise, ce samedi 9 février 2019, à l’occasion d’une Assemblée générale hebdomadaire. Pour les responsables du RPG-arc-en-ciel, il faut quitter cette constitution consensuelle pour une constitution référendaire.

AG/ RPG : Mamadouba Toss Camara invite à la mobilisation pour les législatives

Le nouveau maire de la commune de Mamadouba Toss Camara, a pris part, ce samedi   09 février 2019, à l’assemblée générale hebdomadaire du RPG Arc-en-ciel. Dans son adresse aux militants et sympathisants en langue nationale, il a invité à plus de mobilisation pour les prochaines élections législatives.
 

MATOTO : qui sont les vices maires ?

C’est désormais effectif, la commune de Matoto à son nouveau maire. Il s’agit le candidat du RPG Arc-en-ciel Mamadouba Toss Camara, élu, ce jeudi 07 février 2019. Seul candidat, il a été élu avec 30 voix sur 45, avec 10 partis politiques et 2 mouvements ayant participé à cette élection. Les conseillers de l’UFDG, eux était absent.

MATOTO: Mamadouba Toss, nouveau maire

Ce fut difficile ! Ce fut long ! Mais, c’est fait. Après des tergiversations et des bisbilles, la commune urbaine de Matoto a finalement un maire : Mamadouba Toss Camara du RPG-arc-en-ciel.  Il est élu ce jeudi 7 février 2019 avec 30 voix sur 45, au sortir de la reprise des élections boycottées le Kalémoudou Yansané. Le candidat de l’UFDG, en effet rejette les résultats de ces et promet de saisir les tribunaux pour que le droit soit dit.

MATOTO/MAIRIE : l’UFDG boycotte une réélection

 La décision vient de tomber au domicile privé de kalémodou Yansané :  aucun conseiller de l’UFDG y compris Kalémodou Yansané ne prendra part à l’élection de ce jeudi 7 février 2019, dans les locaux de l’Etat civile de la commune de Matoto où le vote vient de commencer. L’annonce de la décision a été faite par Dr Thierno ousmane Doukouré , Secrétaire général adjoint du comité national des jeunes de l’UFDG.

Report de l’élection du maire à Matoto : Kalémodou Yansané pas d’avis.

Une convention de concession est signée ce mercredi 6 février 2019, entre la Guinée et la société Webb Fontaine. Elle porte sur la mise en place, l’exploitation et la gestion du guichet unique du commerce extérieur en Guinée (GUCEG). Elle vise à améliorer le système économique et lutter contre la corruption dans la fiscalité.

POLITIQUE : Siaka Barry revient avec Guinée Debout

L’ancien ministre de la culture, Siaka Barry a officielle présenté son nouveau parti ce week-end.  Guinée Debout, c’est son nom, est présidé par lui-même. A la cérémonie de présentation, le transfuge du RPG a expliqué que le divorce est consommé entre lui et le président Alpha Condé.

ELECTIONS COMMUNALES : un an de gâchis…

l y a un an, on s’en rappelle certainement, les Guinéens étaient conviés aux urnes pour élire leurs maires ruraux et urbains. Ce jour-là, même avec la faible affluence que les observateurs avaient notée toute la journée, beaucoup envisageaient la suite avec soulagement. Car l’effectivité de ces élections était tout d’abord perçue comme le terminus d’une agitation politique qui n’avait  que trop duré. On se souvient en effet des interminables manifestations de l’opposition réclamant la tenue des communales.

Pages