Mines/signature d’un troisième avenant pour la SMD : l’Etat reprend ses 15 % de participation

La signature d'un troisième avenant pour SMD a été faite ce lundi 22 janvier 2018, dans l’enceinte du ministère des Mines et de la Géologie. 
Avec cet avenant, la Guinée peut se frotter les mains, car elle reprend ses 15% de participation dans dan la société. En plus de cela, la contribution pour le développement local va passer de 0,4% à 1% en 2019, et la taxe superficiaire, qui est aujourd’hui à 5000 mille GNF par kilomètre carré, passe  désormais à 150 dollars US. Ainsi, le gouvernement a voulu que la SMD s’aligne sur les dispositions du code minier.
 

Mines/ La République de guinée vers la transformation de sa bauxite

C’est précisement dans les locaux de son département, que le ministre endes mines, Abdoulaye Magassouba, après plusieurs mois de discussions, a procédé, ce samedi 30 décembre, avec Mme Wu Wei, vice-présidente de la société TBEA, à la signature d’une convention portant sur la chaine de transformation locale de la bauxite guinéenne, soit de la phase de production à celle de transformation.

Les Services du FMI et la Guinée concluent un accord au niveau des services

Un accord au niveau des services du FMI a été atteint sur un programme de politiques économiques et de réformes qui pourrait être appuyé au titre de la Facilité Élargie

Le Bulletin du Gouvernement- Septembre 2017- Etat de nos réformes : plan national de développement économique et social ((PNDES)

Conakry, le 17 Octobre 2017 – Pour un meilleur rendement de l’administration Guinéenne tendant à améliorer les conditions de vie des populations, il est nécessaire d’adapter la gouvernance aux réalités socio-économiques, culturelles et politiques du pays. Dans cette optique, le Gouvernement Guinéen s’est inscrit dans une logique de mutualisation et de rationalisation des efforts à travers l’élaboration puis la mise en œuvre du Plan National de

Taxe unique sur les véhicules (vignettes) : Alpha Condé félicite les acteurs pour la réussite de la campagne

Lancée depuis mars 2017, la campagne de vente des vignettes se poursuit sur toute l’étendue du territoire national. Après une première phase d’achat volontaire, qui a permis aux impôts, il faut le rappeler, d’encaisser un montant record de 34 milliards de francs guinéens, commence alors une nouvelle phase d’achat obligatoire avec des mesures draconiennes bien huilées, nous dit-on, par le budget et son bras d’exécution, les impôts.

Pages