Dégel du salaire des enseignants grévistes : Un ouf de soulagement dans la classe syndicale guinéenne

Après une longue période de gèle du salaire des enseignants grévistes, qui réclament jusqu’à présent un montant de 8 millions comme salaire, vient enfin d’être dégeler par l'Etat guinéen. Un geste qui réjouit davantage les grévistes, bien que leur revendication ne soit aboutit.

Le SLECG de Dame Kadiatou recommande “l’ouverture progressive” des écoles à partir du 22 juin

Après avoir pris part à la vidéoconférence sur le thème “recommandations de l’Internationale de l’éducation (IE) région Afrique sur la réouverture des écoles », le Slecg version Dame Kadiatou Bah a formulé (ci-dessous) des recommandations au gouvernement sur les volets social, sanitaire et pédagogique.

Les enseignants des écoles privées annoncent une marche pacifique

DECLARATION DE LA PLATEFORME DES ENSEIGNANTS DES ECOLES PRIVEES DE GUINEE (PEEPG)

 

Education : Les enseignants des établissements privés traversent de calvaires indescriptibles…

Parmi les grands oubliés du plan de riposte économique contre le COVID-19, figure bien évidemment les enseignants des établissements d’enseignement privés. Ces derniers pour la plupart sont aujourd’hui dans un désespoir massif, à cause du fait que le PM n’ait pas pensé à eux, pendant l’élaboration de son plan d’aide aux plus impactés par cette pandémie qui sévit en Guinée depuis le 12 mars dernier. 

Non-paiement des salaires des enseignants du privé: Des syndicats de l’éducation dénoncent et interpellent le gouvernement

Le syndicat national des enseignants privés de guinée (SYNEPGUI) et l’Association pour la défense des enseignants du privé (ADEP), se dit soucieux de la situation que traverse les enseignants du secteur privé du pays pendant cette période de crise sanitaire liée au Covid-19.

 

Dans une déclaration commune rendue publique à cet effet ce mardi, 14 avril 2020, ces deux structures syndicales ont dénoncé l’attitude de certains promoteurs de certains établissements privés du pays.

 

Télé-enseignement : Une initiative d'un journaliste, pour aider les jeunes guinéens en français

Vu la propagation de la pandémie de covid-19, occasionnant la fermeture des écoles, Ousmane Bangoura journaliste de profession et membre des jeunes volontaires du système des nations unies en Guinée, s'est penché sur l'avenir des jeunes guinéens en cette crise sanitaire dans le pays.

Pour renforcer leur niveau en français, il a créer ce qu'on appelle télé-enseignement, un enseignement qui se passe sur les réseaux sociaux, pour permettre aux jeunes de suivre quelques cours à distance comme le Français, avant une réouverture probable des écoles.

Pages