ÉDUCATION ET TIC: lancement du projet de connectivité des écoles

L'objectif de ce projet consiste à doter l’ensemble des établissements secondaires et supérieurs publics de cyber-centres pouvant accueillir au moins 25 personnes à la fois d’ici décembre 2015. Au total se sont deux cents (200) cyber-centres dans les établissements d’enseignement pré-universitaires, supérieur et professionnels qui doivent être construits et équipés.

Le but de la mise en place de ces centres connectés, c'est de permettre d’accroitre l’accès au savoir partagé, les échanges entre élèves/étudiants de différents centres, entre apprenants et enseignants et entre les enseignants eux-mêmes. Les TIC permettent de faire entrer le monde extérieur dans les salles de classe et de traiter de sujets d’actualité en exploitant des documents (texte, audio, vidéo) authentiques. Les TIC innovent surtout en favorisant des approches collaboratives, pour ceux qui s’en servent, elles apportent une plus-value.

Pour la première phase, 100 sites seront équipés à savoir : un lycée pour chaque préfecture, deux lycées pour chaque chef-lieu de région, trois lycées pour chaque commune de Conakry, trois collèges pour chaque commune de Conakry, dix établissements universitaires, et cinq centres professionnels. À préciser que les objectifs de cette première phase sont à 100% atteints.

De nos jours, chaque établissement dispose d’une salle de : 25 tables pour ordinateurs de bureaux, Un bureau (box) pour le gérant, 6 batteries de 1100 AH, 6 panneaux solaires de 180 W et 1 Chargeur/Inverseur. Chaque centre est alimenté par un système photovoltaïque, de capacité suffisante avec autonomie supérieure ou égale à 10 heures par jour.

Les cyber-centres seront utilisés principalement pour l’accès à l’Internet, la documentation en ligne (bibliothèque virtuelle), le partage de contenus entres établissements et entre enseignants, un Centre de formation des formateurs et l'initiation aux outils des TIC. Chaque centre créera, pour son fonctionnement optimum, quatre (04) emplois directs : Un gérant, Un technicien de maintenance préventive, un moniteur et un agent de sécurité. A noter que pour les deux années, le projet créera environ 800 emplois directs.

Avant de visiter le cyber espace de l'université Gamal Abdel Nasser de Conakry, le président Condé, initiateur du projet a exhorté la Jeunesse guinéenne à la maîtrise de l'outil informatique et des nouvelles technologies de l'information. Il a encouragé les jeunes à participer davantage à la vie de la nation pour un développement intégré et durable. Selon Aloha Condé ''l'ambition du Gouvernement va delà d'octroyer des tablettes aux étudiants. Pour lui, l'objectif à moyen terme, est de faire en sorte que tous les jeunes guinéens aient accès à l'Internet où qu'ils se trouvent sur le territoire'' a-t-il laissé entendre.

Le ministre des Postes, Télécommunications et de l'Économie Numérique Moustapha Mamy Diaby a déclaré que : '' l'introduction des nouvelles technologies de l'information renforcera les capacités de formation des différentes institutions d'enseignement. Il a par ailleurs précisé que toute la sphère de formation composée d'élèves ou d'étudiants et formateurs, pourra bénéficier de ces potentialités issues de ces cybers espaces. La réalisation de ce projet constitue un progrès significatif pour notre pays'' a-t-il réagi.

Mamadou Aliou DIALLO pour GCI

Category: