Mandat d’arrêt contre Koundouno. Pour Sidya, en Guinée « on peut voler tout, mais on ne peut parler »

 Le mercredi dernier 25 Août 2021, un mandat d’arrêt international délivré par la justice guinéenne contre Sékou Koundouno, responsable des stratégies et planifications du FNDC, est à la une de plusieurs médias de la place.

Signé par le doyen des juges d’instruction du tribunal de première instance de Dixinn, El Hadj Ousmane Coumbassa, ce mandat d’arrêt a également suscité des vagues de réactions de plusieurs leaders politiques.

C’est le cas de l’ex haut représentant du chef de l’État et président de l’UFR, Sidya Touré qui, à travers un post sur son compte Twitter, a exprimé son soutien à Sekou Koundouno. Avant d’estimer que l’objectif du mandat d’arrêt émis contre ce dernier est de « le faire taire puisqu’on le sait inaccessible ».

Nous apportons tout notre soutien à S. Koundouno pour le « mandat d’arrêt international « émis contre lui pour le faire taire puisqu’on le sait inaccessible. La justice « politique « de Guinee est bien dérisoire :on peut voler tout,mais on ne  peut parler .#LaGuineeMeriteMieux

— Sidya Touré (@SidyaToureUFR) August 25, 2021

 

 

 

Mamadi O Doumbouya